Cookie : NEW SOUTH



AGADIR
MÉMOIRE D'UNE DESTRUCTION
MÉMORIAL DÉDIÉ À L'HISTOIRE DU TREMBLEMENT DE TERRE DE 1960.
 
Auteurs : Chamss Doha Oulkadi, Laurent Sanz
source : diplome ENSA bordeaux, 2008
Lauréat Holcim Award Next Generation 2nd place
Lauréat Young Arab Architects
Directeur d’étude : Marc Delanne
 

“Le bâtiment intègre les ruines de la cité détruite, établissant un dialogue entre l’ancien et le contemporain, entre le passé et le présent.”

La ville d’Agadir a été touchée par un tremblement de terre dévastateur en 1960. La Kasbah, la ville fortifiée sur la colline, a été entièrement détruite et son site abandonné. Cet évènement dramatique dans l’histoire de la ville fait du site d’Agadir Oufla (Agadir le Haut) un lieu stratégique et sensible quant à la notion de patrimoine culturel et de sa préservation. Le projet est une narration de cette histoire : outre la création d’un musée archéologique, il amène un lieu de contemplation en mémoire des 15 000 résidents victimes du tremblement de terre.
Le dispositif incorpore un mémorial sur site et un musée archéologique retraçant l’histoire de la ville, adressant la disparition des hommes et la disparition des pierres. Le bâtiment intègre par exemple les ruines du mur fortifié, établissant un dialogue entre l’ancien et le contemporain, entre le passé et le présent.


©BOM Architecture  


©BOM Architecture  


Restauration du mur d’enceinte et création du mémorial au sein de la vieille ville. ©BOM Architecture  


©BOM Architecture  


1960.  


1945.  


............................................

Photos prises à l'occasion de l'exposition New South à la galerie du Crous.
Novembre 2015.


©Pierre Seron  


©Pierre Seron  


©Pierre Seron